Otalgie

Sommaire

L’otalgie correspond à une douleur de l’oreille, qu’elle vienne de l’oreille externe, moyenne ou interne. Ses causes peuvent être nombreuses, variables, bénignes ou graves. Toute otalgie nécessite une consultation médicale et une auscultation spécifique pour déterminer son origine. Un traitement adapté pourra ainsi être mis en place.

 

 

Qu’est-ce qu'une otalgie ?

L’otalgie désigne une douleur de l’oreille, quelle que soit sa localisation. Les douleurs de l’oreille sont relativement fréquentes et généralement très intenses. En effet, l’oreille externe et l’oreille moyenne sont très innervées par les nerfs crâniens V, VII, IX et X et les racines nerveuses cervicales C2 et C3. 

Les otalgies peuvent résulter d’une inflammation au niveau de l’oreille, de douleurs neurologiques des nerfs innervant l’oreille ou encore d’une pathologie stimulant un ou plusieurs nerfs innervant l’oreille et déclenchant une otalgie réflexe (50 % des cas). Différents nerfs peuvent être à l’origine de cette pathologie :

  • au niveau du nerf crânien V : pathologie affectant les dents, la bouche, les glandes salivaires ou la mâchoire ;
  • au niveau du nerf crânien VII : pathologie affectant le nerf de Wrisberg ;
  • au niveau du nerf crânien IX : pathologie affectant la bouche et le pharynx, les amygdales ;
  • au niveau du nerf crânien X : pathologie affectant le pharynx ;
  • au niveau des racines cervicales : pathologie affectant le cou. 

Lire l'article

Quelles sont les causes de l’otalgie ?

L’otalgie est un symptôme révélateur d’une maladie de l’oreille externe ou moyenne (car les maladies de l’oreille interne ne sont pas douloureuses) ou d’une maladie située hors de l’oreille. Les causes d’otalgie sont donc nombreuses. On distingue deux catégories de causes d’otalgie : les otodynies et les otalgies réflexes.  

Les otodynies

Les otodynies sont les otalgies dont l’origine siège au niveau de l’oreille (externe, moyenne ou interne) :

  • les lésions de l’oreille externe :
    • un furoncle du conduit auditif externe (infection bactérienne localisée) ;
    • une otite externe ;
    • un zona auriculaire ;
    • un hématome (suite à un traumatisme) ;
    • une brûlure ;
    • un bouchon de cérumen ;
    • la présence de corps étrangers dans le conduit auditif ;
    • l’eczéma du conduit auditif ;
    • les tumeurs du conduit auditif externe, bénignes ou malignes (cas rares) ;
  • les lésions de l’oreille moyenne :
    • une otite moyenne aigüe ;
    • un dysfonctionnement ou une obstruction de la trompe d’Eustache liés à une rhinopharyngite, à une variation brutale de pression atmosphérique (descente en avion, plongée sous-marine) ou à une tumeur ;
    • une otite séreuse qui accompagne souvent un rhume ;
    • une perforation tympanique ;
    • une surinfection d’otite chronique (l’otite chronique n’est pas douloureuse en elle-même) ;
    • une tumeur. 

Les lésions de l'oreille interne ne provoquent pas d'otalgies, sauf cas exceptionnels.  

Les otalgies réflexes

Les otalgies réflexes sont les otalgies dont l’origine est extra-auriculaire, à savoir :

  • des anomalies de l’articulation de la mâchoire (luxation, arthrite, arthrose…) ;
  • des pathologies bucco-dentaires (carie profonde, aphtes, accident d’éruption des dents de sagesse, infections de la bouche…) ;
  • une paralysie faciale ;
  • une tumeur de la bouche ou ORL, exceptionnellement un cancer de l’œsophage ;
  • des lésions de la colonne vertébrale au niveau cervical ;
  • des adénopathies (gonflement des ganglions) ;
  • des névralgies (douleurs des nerfs innervant l’oreille) ;
  • des douleurs neurovasculaires ;
  • une inflammation de la thyroïde, des amygdales ou des glandes salivaires. 

Prise en charge médicale d'une otalgie

La survenue d’une otalgie nécessite de consulter rapidement un médecin pour rechercher et identifier sa cause. Le médecin prescrit dans un premier temps un traitement pour soulager l’otalgie, avant d’en rechercher l’origine.

Le médecin interroge alors le patient sur les caractéristiques de ses douleurs (moment d’apparition, durée, intensité, autres symptômes, facteurs déclencheurs, etc.), puis il réalise différents examens qui peuvent être :

  • un examen ORL (pavillon de l’oreille, conduit auditif externe, tympan) ;
  • une acoumétrie pour rechercher un éventuel défaut d’audition associé à l’otalgie ;
  • un examen de la région autour des oreilles (tête, cou, mâchoire) ;
  • un examen de la bouche, des dents, du nez et de la gorge ;
  • un examen neurologique. 

Si ces protocoles ne permettent pas de déterminer l’origine de l’otalgie, des examens complémentaires peuvent être nécessaires :

  • une endoscopie des voies aériennes ;
  • une radiographie des sinus, de la dentition et/ou de la colonne vertébrale au niveau cervical.

Une fois l’origine de l’otalgie identifiée, le traitement adéquat peut être mis en place par le médecin.

Ces pros peuvent vous aider