Otorrhée

Sommaire

Une otorrhée est un écoulement de liquide à partir de l’oreille externe. En fonction de la nature et des causes possibles de l’écoulement, plusieurs catégories d’otorrhée sont considérées. Toute otorrhée nécessite une prise en charge médicale pour déterminer l’origine de l’écoulement, diagnostiquer une éventuelle maladie associée et mettre en place le traitement adéquat.

Qu'est-ce qu'une otorrhée ?

L’otorrhée correspond à un écoulement de liquide au niveau de l’oreille externe.

En fonction de la nature de l’écoulement, trois catégories d’otorrhée sont définies :

  • L’otorrhée purulente ou mucopurulente est la plus fréquente et se compose de mucus et/ou de pus. La présence de pus dans l’écoulement témoigne d’une infection touchant l’oreille moyenne ou l’oreille interne et s’accompagnant d’une perforation du tympan.
  • L’otorragie correspond à un écoulement de sang, qui peut avoir plusieurs origines (une otite, une fracture d’un os de l’oreille, une tumeur maligne).
  • L’otoliquorrhée est un écoulement clair de liquide cérébrospinal (liquide dans lequel baignent le cerveau et les méninges). La fuite de liquide cérébrospinal (ou liquide céphalo-rachidien) au niveau de l’oreille peut être consécutive à un traumatisme ou à une complication chirurgicale au niveau du cerveau ou des méninges.  

À​ noter : il ne faut pas confondre une otorrhée avec un écoulement physiologique de cérumen (substance cireuse et jaunâtre sécrétée par le conduit auditif de l’oreille).

Lire l'article

Causes de l'otorrhée

L’otorrhée, en fonction de la nature de l’écoulement, peut avoir des origines multiplesqui concernent ou non l’oreille :

  • une otite (infection de l’oreille) : une otite externe quel que soit le type d’infection ; une otite moyenne avec une perforation tympanique (otite séreuse) ; une otite interne ;
  • une atteinte du conduit auditif externe : une infection (furoncle, mycose), une poussée d’eczéma, un cancer ;
  • la surinfection d’un cholestéatome (présence anormale de peau au niveau de l’oreille moyenne) ;
  • un traumatisme cérébral ;
  • une intervention chirurgicale au niveau du cerveau et/ou des méninges ;
  • une tumeur maligne.

Prise en charge médicale de l'otorrhée

En cas d'otorrhée, quelle que soit la nature de l’écoulement (clair, purulent ou sanglant), il faut consulter rapidement un médecin. En effet, le médecin pourra déterminer l’origine de l’otorrhée et mettre en place le traitement adéquat.

Pour établir le diagnostic et déterminer la cause de l’otorrhée, le médecin s’appuie sur plusieurs examens médicaux :

  • un interrogatoire du patient pour connaître les conditions de survenue de l’otorrhée, son ancienneté, son intensité, etc. mais aussi les éventuels autres symptômes ressentis par le patient ;
  • une analyse de l’écoulement en lui-même : sa couleur, son odeur, son aspect et sa texture ;
  • un examen ORL complet.

L'examen ORL permettra de déterminer :

  • la capacité auditive ;
  • l’état du tympan (recherche d’une éventuelle perforation tympanique) ;
  • l’état des fosses nasales (recherche d’un foyer infectieux) ;
  • le volume des ganglions de la tête et du cou. 

À​ noter : d’éventuels examens complémentaires, en particulier des dosages sanguins et des examens d’imagerie, peuvent être nécessaires selon le cas spécifique de chaque patient.

À l’issue du diagnostic, le médecin met en place le traitement adapté à la cause de l’otorrhée.

Lire l'article

Ces pros peuvent vous aider